Finances

A quoi ressemblerait le paysage économique sans la COVID ?

10 octobre 2020

main

Finances

A quoi ressemblerait le paysage économique sans la COVID ?

10 octobre 2020

Avant la crise sanitaire de la Covid-19 pratiquement tous les indicateurs étaient au vert. La relance économique était en marche, la croissance semblait repartir, les entreprises investissaient plus. Cette embellie était assez remarquable, l’une des plus belles sans doute depuis des décennies. Mais la France, comme les autres pays du monde a été frappée de plein fouet, mise à l’arrêt, comme si on avait fait un « reset ».

Une crise économique qui remet tout en cause

Les observateurs sont tous d’accord, la crise sanitaire du coronavirus a eu l’effet d’une bombe nucléaire sur l’économie. Ce n’est pas une crise économique comme celle de 2008, c’est pire que cela. Rien qu’en France, les effets sont dévastateurs pour l’emploi, on parle de 900 000 chomeurs de plus d’ici la fin de l’année. Mais ces chiffre ne veulent plus rien dire en fait, c’est ce que nous fait savoir Matthieu Mallige le directeur des finances d’une enseigne de la grande distribution. Il n’y a plus de repères dit-il, les indicateurs sur lesquels on s’appuyait auparavant n’ont plus de valeur.

Tout est effectivement remis en cause avec cette crise sanitaire qui a bloqué l’économie comme jamais. Les entreprises doivent donc penser autrement, réfléchir à une stratégie commerciale nouvelle. S’adapter au changement, vite et bien, voila ce qui est annoncé aux patrons qui ont la hantise de ne pas réussir à se relever.

Les indicateurs vont repartir à la hausse, oui, mais quand ?

S’il n’y avait pas eu la crise de la Covid-19 on ne parlerait pas de chômage partiel, on se féliciterait sans doute des bons résultats de la croissance en France. Les entreprises poursuivraient leurs investissements sur notre territoire, comme à l’étranger. C’est ce que Matthieu Malige expliquait aussi, en faisant référence à leurs investissement de 2019 au Brésil. Nos entreprises françaises seraient certainement en meilleure santé, avec des perspectives très positives.

Qui aurait pu prédire que l’économie mondiale serait renversée par une pandémie, que le domaine du transport serait autant impacté ? Il n’y a qu’au cinéma qu’un tel scénario était plausible et possible. Soyons optimiste, les services de santé vont trouver un vaccin, le virus va peut-être, allez savoir, partir tout seul comme il est apparu. Quoi qu’il en soit, l’économie va se relancer, la machine est juste à l’arrêt momentanément. C’est une crise qui va changer la vision des patrons et investisseurs, peut-être que demain on se dira que ce fut un mal pour un bien…